A l’invitation d’Alexandra Veyrac et Nathalie Buonviso, chercheuses du CNRS, l’équipe de création du centre imaginaire a initié un dialogue à la frontière de l’art et de la science.


Nous avons questionné nos métiers, nos envies et nos connaissances avec l’intention d’aller ensemble vers une création olfactive. La scénographie, le son, le théâtre sont au service des odeurs. Nous souhaitons mettre le nez en avant face à une société qui l’a anesthésié.

 

Chercheurs et artistes partagent une quête de savoir sur le fonctionnement humain. Le chercheur qui manipule au laboratoire et le machiniste sur son plateau de théâtre ont des points communs que nous souhaitons mettre en valeur loin des clichés et des représentations habituels.

Ici les odeurs tiennent le premier rôle, elles influent consciemment et inconsciemment sur la matière théâtrale proposée.

 

Créer un spectacle à l’aide des messages olfactifs, c’est ouvrir la porte d’un nouvel imaginaire, un monde éphémère dans lequel le réel oscillera avec nos souvenirs et nos projections.


Nous agirons pour que l’être tout entier bascule dans ce nouveau monde. Il s’agit de faire un rêve éveillé, une expérience sensorielle aveugle.  Au final, on se retrouve nez à nez avec les autres d’abord et avec soi ensuite.

En 2019, nous avons été soutenu par des pré-achat et des résidences dans le cadre d’une coopération entre lieux de résidences soutenue par le Département de la Drôme et avec : La Gare à Coulisse - Base des arts de la rue / La Navette / La MJC du Pays de l’herbasse

 

Nous sommes en recherche de partenaires pour la production finale de la création avec en vue une sortie sur la saison 20/21

Télécharger
DOSSIER DE PRODUCTION 20/21
Dossier de production 20-21.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB